|  

Facebook
Twitter
Syndiquer tout le site

Accueil > français > Archives du site > L’arc des crises > Répression du mouvement social au Niger

Répression du mouvement social au Niger

Vendredi 1er avril 2005, par Alternatives international

Moussa Tchnagari, porte-parole du mouvement social, est présentement détenu par la police du Niger.

Nous avons appris l’arrestation de Moussa Tchangari, porte parole du mouvement démocratique au Niger.

Moussa Tchangari, animateur d’Alternative Niger, participant aux Forum Sociaux régionaux et mondiaux, et notamment au dernier Forum Social Mondial de Porto Alegre, est une figure de cette exigence démocratique qui s’exprime, à partir des organisations de la société civile, en Afrique comme ailleurs dans le monde. Il a été arrêté parce qu’il portait la voix des 70 000 nigériens qui sont descendus pacifiquement dans la rue le 15 mars dernier pour protester contre une loi de finance aux effets catastrophique pour la grande majorité de la population.

Ce n’est pas par la répression que le gouvernement du Niger, pas plus que le Fonds monétaire international, pourront répondre à cette revendication de transparence et de démocratie qui monte depuis les campagnes et les quartiers populaires.

Nous exigeons la libération immédiate de Moussa Tchangari et de toutes les autres personnes arrêtées, et demandons instamment au gouvernement du Niger de répondre par le dialogue démocratique aux revendications pacifiques du peuple du Niger

- Initiative pour un autre monde (réseau associatif IPAM), France.
- Centre d’études et d’initiative de solidarité internationale (CEDETIM), France.
- Assemblée Européenne des Citoyens, membre de Helsinki Citizens’ Assembly International.
- Alternatives, Québec, Canada.