|  

Facebook
Twitter
Syndiquer tout le site

Accueil > français > Archives du site > L’arc des crises > La suite des affrontements dans le nord du pays

NIGER

La suite des affrontements dans le nord du pays

Le Parlement invite au dialogue

Samedi 30 juin 2007, par H B Tcherno

La situation sécuritaire dans le Nord de notre pays est grave, tres grave. Apres l’attaque sanglante des rebelles du MNJ au poste militaire de Tezirzaït, attaque ayant causé, selon les sources, la mort d’entre 13 et 15 soldats loyalistes, le parlement nigérien est sorti de son mutisme. Prenant le contrepied du communiqué belliciste du Gouvernement, le bureau de l’Assemblée nationale, élargi aux députés membres de la Commission de la défense et de la sécurité et aux députés de la circonscription d’Agadez, a invité le pouvoir ouvrir à des négociations avec la ...rebellion.

Voici la teneur du communiqué lu, au nom du parlement, par le député Mnsd, Grema Boukar.

Le bureau de l’Assemblée nationale, élargi aux députés membres de la Commission de la défense et de la sécurité et aux députés de la circonscription d’Agadez, s’est réuni les samedi 23 et dimanche 24 juin 2007, à l’effet d’examiner la situation d’insécurité qui prévaut dans le pays, en rapport avec les derniers développements dans la zone nord, et a adopté la déclaration suivante :

- considérant l’attaque du poste de Tezirzaït en date du 22 juin 2007, qui s’est soldée par un bilan humain particulièrement lourd ;

- considérant que cette attaque fait suite à celles d’Iférouane du 08 février 2007, et d’Imouraren du 19 avril 2007 ;

- considérant que cette série d’événements tragiques alimente un climat permanent d’insécurité dans la Région, portant atteinte au droit des populations à la quiétude, et à la protection de leurs personnes et de leurs biens, et compromettant la conduite de toute action de développement ;

- considérant les aspirations légitimes du Peuple nigérien à la paix, à la sécurité et au progrès social ;

Le Bureau de l’Assemblée nationale :

1. présente ses condoléances les plus attristées aux familles des soldats tombés sur le champ d’honneur, et souhaite un prompt rétablissement aux blessés, ainsi qu’un retour rapide dans leurs foyers à toutes les personnes détenues ;

2. déplore la tournure particulièrement dangereuse et l’ampleur que prend le phénomène d’insécurité dans la Région Nord du pays ;

3. lance un appel, pour l’arrêt de tous actes d’hostilité, de nature à faire verser du sang de nigériens par d’autres nigériens, dans cette région affligée, et exhorte tous les acteurs sur le terrain au respect strict des règles du droit international humanitaire, en particulier vis-à-vis des personnes détenues ;

4. lance un appel, à l’ensemble des nigériens, pour un sursaut patriotique, puisant en cela utilement dans les ressorts de notre expérience récente, en matière de règlement pacifique des conflits ;

5. réitère l’appel déjà lancé, par l’Assemblée nationale, dans sa déclaration en date du 02 mai 2007, et encourage le gouvernement à créer les conditions d’un dialogue entre les parties en présence, et ce, en vue d’un retour rapide de la paix et de la sécurité dans la Région, et partant dans tout le Pays.


Voir en ligne : www.alternative.ne